LAURENCE VERDIER

Laurence Verdier est auteure 

et artiste plasticienne, 

elle expose régulièrement en France et à l'étranger.

 

Elle se destinait pourtant à une carrière tout autre. Après un bac S option maths, elle sort diplômée d’une école de commerce. Dans un tournant clé de sa vie, elle change de cap et s’oriente vers l’AFEDAP, une école d’arts appliqués dans le bijou, où elle enseigne à présent. Elle explique:  ‘'J’y ai appris à raconter des histoires avec les bijoux’

Amoureuse des mots, elle inscrit ses créations au cœur de narrations plastiques : ’’Les bijoux que je crée sont des objets qui engagent, pas seulement moi mais aussi le porteur. Ils ne sont pas uniquement décoratifs : ils peuvent être émotionnels, politiques… Ils amènent à s’interroger, à se poser des questions. En somme, ce sont des bijoux qui ont des choses à raconter. C’est ici que le lien avec l’écriture se fait naturellement…’’

Elle participe à plusieurs expositions, en 2013 au Palais de Tokyo et au Musée des Arts décoratifs, où son collier A coeur ouvert est toujours exposé, à la galerie Samagra en 2014 et au Château Borely en 2016. 

Elle anime ses propres ateliers d’écriture à Paris, au sein de la structure En roue libre, dont elle est la fondatrice. Le musée Dapper, le musée des Arts décoratifs ou la galerie Collection collaborent avec elle.

Elle a également co-fondé le drôle de site www.petites-annonces-amoureuses.fr, ainsi que le projet L’intant T sur Facebook, avec le photographe Matthieu Gauchet : chaque lundi, ils conjugent texte à elle et cliché à lui.

Il y a des écrivains à chat mais Laurence est plutôt à plumes: sa calopsitte Pioupioute la suit dans toutes ses aventures. Elle lui lit ses textes et l'oiseau en picore les bords. Une façon peut-être de donner son avis.

Avec Joëlle Guillais, Laurence signe le recueil 23 mecs comme ça, où son écriture très moderne tisse des récits efficaces, tour à tour caustiques ou émouvants, tendres ou cruels…et toujours justes.